Chien d'eau espagnol

The Sourannya

Chien d'eau espagnol

·   Le Cavage


Les chiens truffiers pratiquent le cavage. Cela consiste pour le chien à rechercher des truffes enfouies. Depuis quelques décennies, les caveurs utilisent le chien qui a remplacé avantageusement le cochon.
Le cavage consiste à faire chercher au chien 6 truffes enterrées dans un carré de 5 mètres de côté. Le chien doit gratter la terre où est enterrée la truffe afin que son maître ait le droit de la déterrer. Il doit ensuite la porter à un ramasseur, situé à l'un des quatre coins du carré.


 


 


Deux origines pour un même nom : Le cavage

Du latin CAVUS (Creux) le cavage est l’action de creuser le sol pour récupérer le précieux tubercule appelé TRUFFE.
Il y a aussi une autre version : le mot cavage viendrait du terme « cavadou » qui est l’instrument qui sert à les déterrer.


 


LA NAISSANCE DE LA DISCIPLINE :

Différents types de recherches existent pour découvrir ce champignon souterrain : le Porc, la Mouche, la Radiesthésie et enfin le Chien. La recherche avec le chien n’est pas récente et Louis XV dit-on cherchait les truffes de cette façon. Jusqu’en 1960 le dressage du chien truffier était considéré comme un secret transmis de génération en génération.
En 1969-1970, quelques mordus de la Société Canine de la Dordogne organisent le premier concours de chiens truffiers avec la collaboration des trufficulteurs de la région. Toutes les espèces de chiens étaient présentes pour la plupart des bâtards servant également de chiens de berger. L’année suivante, les départements du Lot et de la Corrèze organisent à leur tour un concours. En 1980, la Charente Maritime rejoignait les précurseurs et la Charente organisait à son tour un concours en 1984.
1982, après beaucoup d’efforts, le cavage était reconnu par la Société Centrale Canine et devenait une Sous-commission au sein de la Commission Chiens de Berger. En 1991, Maintenant le cavage a sa propre commission à la Société Centrale Canine.

Deux catégories de concours de chiens truffiers sont organisées :
- Classe A : (Nouveaux chiens n'ayant pas obtenu 2 excellents)
- Classe B : le CACT ne peut être décerné qu'à un chien inscrit au LOF.
Le concours est jugé sur 200 points.
72 points pour la durée du travail.
123 points pour les truffes trouvées.
5 points pour l'allure générale.
Le chien a 12 minutes maximum pour trouver 6 truffes enterrées sur une petite surface (5mx5m).
Une discipline cynophile consistant à dénicher le fameux diamant noir : la truffe !
Les concours se passent quasiment exclusivement en hiver et restent concentrés dans les régions « à truffes ». Il existe des ersatz de truffes facilement fabricables en utilisant de l’essence de truffe pour le rapport odorant.

L'éducation est très codifiée pour obtenir de bons résultats et nécessite une patience d'ange de la part du maître et un enthousiasme réel de la part du chien. Sans une excellente complicité entre les deux, rien n'est possible !
L'éducation consiste dès le plus jeune âge à apprendre au chien à chercher la fameuse truffe tant adulée par les fins gourmets.


 


COMMENT SE PASSE UN CONCOURS :

Il faut trouver 6 truffes le plus rapidement possible dans 25m².

C’est dans une parcelle de 5mX5m matérialisée par un cordeau que sont enterrés les 6 diamants noirs. Il y a parfois des artifices pour le réalisme comme un arbuste.


 


Le chrono démarre lorsque le chien a deux pattes sur le carré appelé « truffière », et n’est arrêté qu’à la 6ème truffe ou au bout des dix minutes que dure au maximum l’épreuve. Lorsque le concurrent est au bord de la truffière, il doit libérer le chien sur la base de travail dans un délai ne dépassant par 5secondes pour éviter un repérage anticipé.
Le concurrent peut rentrer où il veut dans la truffière mais il est préférable de rentrer à un angle pour faciliter le travail méthodique du chien (les secondes sont précieuses). Il est bon aussi de tenir compte du vent, pour le chien sensible, de la position du jury et du ramasseur.


 


 


Le chien qui mange une truffe et le chien hors de contrôle qui traverse une autre truffière est éliminé.
Le chien doit marquer l’emplacement des truffes d’un coup de patte net. Le maître a le droit de récompenser son chien après chaque découverte. Le maître peut alors déterrer la truffe, doit reboucher le trou et remettre le terrain à niveau de la main ou du pied. Ceci est très important et peut éviter des fautes. En effet si le chien remarque l’emplacement d’une truffe déjà ramassée il est pénalisé de 5pts. S' il marque un endroit sans truffes on lui retire 10 pts. Il faut donner la truffe au ramasseur. Il est interdit de rendre 2 truffes à la fois. Le juge note le temps écoulé à chaque truffe car en cas d’égalité on départagera avec le temps de la première truffe, s' il est identique la seconde, etc. Il est bien d’apprendre au chien à retourner à son travail pendant que le maître va rendre la truffe. Le maître doit faire attention à ne pas trop piétiner sa truffière pour ne pas pénaliser le travail du chien mais il n’est pas interdit de marcher dans sa truffière si le chien a trouvé 3 truffes sur le bord, il est préférable que le maître rentre dans la truffière pour aider le chien à chercher au centre. Le conducteur a le droit de se servir d’un outil pour déterrer la truffe, c’est bien pratique quand le terrain est gelé ou il est détrempé.
Le maître peut aussi s’en servir à marquer une truffe déjà marquée par le chien mais pas prise par le maître par manque de temps car le chien a déjà trouvé la suivante. Cela arrive !
Pour rendre la dernière, il faut courir, une seconde peut faire toute la différence !

Pour être sélectionné au Championnat de France de Cavage, le chien doit trouver les 6 truffes en moins de 1 minute 30s.


 





POUR QUEL CHIEN ?

 
Le chien truffier doit avoir du flair, être un animal calme, obéissant et sociable. En effet, il ne doit pas abîmer les truffes découvertes, ni être distrait par son environnement, que ce soit un animal ou un humain. Il doit être endurant, puisque la recherche réelle, qui a lieu en hiver, peut durer 5 à 6 heures sur sol gelé mais l’essentiel de ce chien est la complicité avec son maître, en compagnie duquel il forme une équipe indissociable.
Ces chiens peuvent être soit des pures races inscrits au Lof soit des bâtards triés sur le volet. Les chiens de chasse sont généralement écartés par les puristes qui ont constaté à leurs dépens qu'un chasseur est trop facilement déconcentré par les traces olfactives du gibier  aux alentours.


 


 


 


Lien pour le règlement officiel de Cavage


 


 


http://www.lecavageenfrance.com/index.php?page=gestion_pages%2Fpage%2Fvisualiser&FK_PAGE=686&FK_RUBRIQUE=164